Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



CUNSULTA GENERALE DI U 7 NUVEMBRE 2004



1 - CORSICA NAZIONE et INDIPENDENZA fusionnent pour créer le grand mouvement indépendantiste dont la Corse a besoin, qui s’appellera « CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE».


2 - Poursuivant la lutte pour la reconnaissance du Peuple Corse et de ses droits nationaux, en particulier sur la scène internationale, il convient de réaffirmer clairement l’objectif de l’indépendance dans le cadre d’une Europe des peuples dont les actuelles nations sans état seront parties prenantes.


3 – Nous réaffirmons notre totale solidarité politique avec le FLNC Union des Combattants et ce, dans le cadre d’une vision globale, organisée et stratégique de la Lutte de Libération Nationale.


4 - Nous préconisons une relance de l’action de tous dans les domaines qui relèvent de l’urgence vitale pour notre Peuple :

- Lutte contre la colonisation de peuplement et la décorsisation systématique de notre pays.

- Lutte contre la dépossession collective et foncière, et la spéculation immobilière.

- Lutte contre la paupérisation, la précarité et la dépendance organisées, par une mobilisation sans précédent sur le terrain des luttes sociales, dans un esprit de solidarité nationale corse ; cela doit nous conduire à populariser nos propositions de fond pour un réel développement économique et social.

- Lutte offensive contre la répression politique pour obtenir la libération et l’arrêt des poursuites à l’encontre des patriotes corses.

- Lutte contre l’acculturation et réaffirmation du principe intangible selon lequel le Peuple Corse est et demeurera la seule communauté de droit sur la terre corse.


5- Notre assemblée déclare que notre culture et notre langue sont les seuls remparts contre le communautarisme qui menace la Corse, notre langue doit être enseignée, devenir obligatoire et officielle pour tous les actes de la vie, ainsi elle permettra l’intégration à notre communauté de toute personne désireuse de s’établir dans notre pays.


6 - Ces exigences de lutte nous imposent une structuration efficace et dynamique qui redéfinisse plus précisément le rôle de chacun et qui permette une responsabilisation accrue de la jeunesse ainsi que des militants qui veulent s’investir, en mettant leurs compétences au service du mouvement.


7- Nous devons confirmer notre enracinement dans l’Unione Naziunale, et œuvrer à son élargissement, afin qu’elle ne se limite pas uniquement au terrain électoral, et qu’elle occupe toute sa dimension stratégique : soyons forts dans l’union pour que l’union soit forte.


Cette remise en marche indispensable pour le redéploiement de la lutte et le rapport de force que nous devons opposer à l’Etat français devra contribuer à lui imposer la reprise du dialogue, en vue d’une solution négociée ainsi que l’abandon de sa politique de normalisation et d’assimilation.


La résolution du problème que la Corse pose à l’Etat français ne relèvera jamais d’un quelconque ministère de l’intérieur, mais de l’engagement de tout le gouvernement français.


Pour l’heure, pour notre Peuple, la lutte reste la seule alternative.

Oghje chì hè oghje per u nostru Populu è a nostra Nazione,
u periculu hè sempre maiò, u periculu, hè murtale…
Ma induve ci hè u periculu, cresce dinò ciò chì salva !

Evviva a Corsica Nazione !
Evviva l’Indipendenza nostra !





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008