Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



01/2007

CNI rend hommage à Ange Marie TIBERI

Les militants de Corsica Nazione Indipendente viennent d’accompagner l’un des leurs, Ange-Marie Tiberi, mort au combat pour défendre la terre corse. Ce militant de la première heure, au parcours en tous points exemplaire, a donné à tous les Corses une leçon d’abnégation et de courage.

Ces dernières heures ayant été pour nous celles du chagrin et du recueillement, nous n’avons pas jugé bon de répondre aux dérisoires et indécents aboiements des tenants du système français en Corse, dont certains sont, malheureusement, d’origine insulaire.

Ils trahissent ainsi nos valeurs ancestrales de respect devant la mort. Nous ne nous attarderons pas sur leur comportement qui ne mérite que mépris. Ceux qui mettent la terre de Corse à l’encan pour défendre leur situation personnelle et leur garde manger, ne font, par leur attitude, sordide, que donner plus d’éclat à celle d’Ange-Marie.

Lui, n’avait besoin de rien pour lui-même. Père de famille, il avait réussi sa vie personnelle et professionnelle. Bénéficiant de l’estime et de l’affection de tous, il avait tout naturellement été porté à la tête du syndicat des pêcheurs corses. Cette réussite ne pouvait cependant le laisser indifférent à la situation de ces jeunes Corses qui ne peuvent plus se loger décemment, de ces agriculteurs dont les terres sont menacées par la spéculation, en un mot de tous ceux qui souffrent.

Il ne pouvait supporter l’injustice faite à la Corse et à son Peuple, ce qui l’a conduit au sacrifice de sa vie. Sans attendre même la fin de la période de deuil, le système français s’est immédiatement acharné sur les proches d’Ange-Marie, expédiant à Paris plusieurs personnes, dont Joseph Colombani, Président de la FDSEA et tête de liste pour les élections de la Chambre d’Agriculture qui se dérouleront dans quelques jours. Dans son injustice monstrueuse, le pouvoir parisien sait à qui s’en prendre : ils sait que ses ennemis sont du côté de la droiture et du désintéressement, comme il sait que ses alliés sont du côté de l’intérêt particulier et de la corruption.

Devant la situation créée par les événements de ces dernières heures, les nationalistes se doivent de renforcer la stratégie unitaire qui se dessine déjà. Pour ce faire, une réunion est organisée demain mardi, à 18 heures, à Ghisonaccia. Corsica Nazione Indipendente appelle tous ceux, sans exclusive, qui se reconnaissent dans la nation à y participer. Il ne tient qu’à nous de répondre, par les faits, à un ministre français de passage en Corse la semaine dernière, en lui montrant, dans l’unité, que le mouvement national est plus fort que jamais.

Corsica Nazione Indipendente





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008