Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



11/2007

Tarra noscia !



Par cette action, nous prenons à témoin l’opinion publique porto - vecchiaise et corse sur la constance d’une menace dont le P.L.U. ne fera qu’accentuer l’importance.

Cette menace porte un nom : la colonisation de peuplement qui à terme, conduira inexorablement à la disparition de notre communauté. Cette substitution de population implique en outre une dépossession et une spoliation territoriales et collectives, s’étendant de nos côtes jusqu’à l’intérieur vers nos hameaux et villages.

Nous refusons cette sinistre fatalité qui fera dés demain de Porti Vecchju, une terre perdue pour la Corse, un simple lieu de villégiature ou notre identité disparaîtra dans un communautarisme instrumentalisé par la France. La Corse possède le plus fort taux de résidences secondaires d’Europe ! (En 1999, déjà 60600 résidences secondaires représentent 34% du parc de logements.

Il est de 10% en France). Un grand nombre d’élus collaborateurs favorise cette politique en raison de son apport artificiel à l’économie par le truchement du secteur bâtiment. Dans le rapport de présentation du P.L.U. de Porti Vechju en page 43, il est clairement stipulé que « les résidences secondaires ont représenté la majeure partie de la production de logements ces dernières décennies ».

Cette multiplication des résidences secondaires n’apporte rien à la communauté. Elle traduit un système économique dont les corses sont exclus (Par exemple le produit des locations reste en France). Elle génère tout autant un déséquilibre économique et social (Question des logements sociaux à Porti Vechju). Elle favorise enfin l’installation massive de français. Au moment où notre peuple n’est toujours pas reconnu, malgré les textes internationaux, alors que l’absence d’un cadre citoyen ne peut traduire la réalité légitime historique et naturelle de notre identité, les corses et plus particulièrement les porto - vecchiais sont voués à l’envahissement et à la disparition. C’est pour cela que aujourd’hui nous occupons symboliquement cette construction. Nous rappelons notre opposition à un P.L.U néfaste pour les porto - vecchiais, néfaste pour la Corse car il préfigure ce que sera le PADDUC. Nous rappelons notre attachement à notre terre, notre culture, notre identité, notre peuple :

Tous ne sauraient disparaître sous le bulldozer de la dépossession. Pour que nos enfants aient un avenir sur leur terre, nous nous battons pour un tout autre concept de développement économique et social avec comme acteurs principaux les corses reconnus dans tous leurs droits. Nous n’avons jamais été, nous ne sommes pas et nous ne serons jamais français. Nous reprendrons à un moment de notre histoire toutes ces terres acquises illégitimement.

Corsica Nazione Indipendente





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008