Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



29/04/2008

Per una Mubilisazione Popularia !
A TARRA CORSA A I CORSI



La loi « littoral »a ses limites et ses contradictions. Son dispositif peut certes contenir certaines logiques spéculatives. Le concept de « hameau nouveau » - pour citer cet exemple – peut toutefois participer à la dépossession foncière et à la colonisation de peuplement.

Cette analyse n’empêche pas d’apporter dans la conjoncture actuelle un soutien à l’association « ABCDE » pour ses requêtes juridiques contre les débuts des travaux des villas de messieurs SEGUELA, SULITZER et DELSOL.

Ces projets de villas sont la démonstration outrancière et affligeante de ces comportements méprisants de véritables colons qui n’ont que faire de la communauté corse et de son patrimoine historique et écologique.

Ce qui – sans aucune vergogne – n’empêche nullement le patron de « EURORSCG », monsieur SEGUELA d’amener sa personne à une réflexion en 1999 portant sur un « Projet global de développement corse : pôle de référence de l’économie écologique » et dans lequel il tente de convaincre méthodiquement comment faire rentrer la Corse dans le système économique actuel sans ployer devant « les maîtres du monde ». PARINI FOLI !!!

Ces projets de villas sont la résultante de la politique communale menée par l’ancienne municipalité UMP de M. « Ati » LANTIERI qui envisageait d’avilir un ensemble foncier à la seule puissance de l’argent et de tous ces nantis venus bâtir un nouvel Eldorado des grandes fortunes…

Ces projets de villas n’ont pu aboutir qu’avec le concours de l’appareil judicaire français bien défaillant et sans doute sous influence. Car comment comprendre le jugement du tribunal administratif du 17 avril qui rejette le recours déposé par l’association « ABCDE » sur les permis de messieurs SEGUELA, SULITZER et DELSOL, alors que les jurisprudences antérieures infirment ce rejet…

Ces projets de villas ne sont in fine que la représentation de l’imbrication complice entre un gouvernement français complaisant, des maires assujettis, une police et une justice aux ordres…

Qui peut oublier cet enregistrement télévisé où on entend clairement Messieurs Sarkozy (actuel président français), Lemas (ancien préfet), et de Rocca Serra (actuel président de la Collectivité Territoriale de Corse) s’arranger pour le permis de construire de l’acteur Jean RENO à Bunifaziu ?

Ici l’éthique et la morale laissent place à la république des copains et des coquins…

Une telle provocation est inacceptable !!! Elle symbolise l’accaparement de notre terre par des colons nantis.

Une telle provocation demande une riposte populaire, enrichie de toutes les convergences pour faire barrage à l’implacable bétonnisation de notre environnement.

Les nationaux que nous sommes sont d’hors et déjà prêts à toute mobilisation.

A TARRA CORSA A I CORSI !

CORSICA NAZIONI INDIPENDENTI
Sezzioni suttanaccia





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008