Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



18/05/2006

Corsica Nazione Indipendente dénonce la violence et la répression policières



Ils sont entrés dans leurs maisons cagoulés et armés sans prévenir. Ils ont fracturé et fait sauter leurs portes, menaçant de leurs armes des femmes et des enfants en bas âges. Ils tentent d'effrayer les gens, bousculent les personnes interpellées... Les garde à vue sont très dures : Il faut savoir qu'une des personnes interpellées a été victime d'une crise cardiaque...

Voici les faits tels qu'ils se sont déroulés après l'intervention des gendarmes.

Cette fois ci il a été fait appel à eux pour faire oublier un moment la DNAT mise à mal il y a quelques semaines par des révélations qui mettent en évidence les fâcheuses méthodes de cette police d'exception.

Mais cela ne change aucunement les comportements de ces forces de répression qui agissent toujours de façon brutale faisant faire cette fois, une fausse couche à une femme enceinte d'un mois...

Ils vont loin, ici dans leur tentative de casser du Corse.

Nous en avons assez du quadrillage policier de la Corse, nous en avons assez de cette police d'exception qui permet les arrestations, les déportations et les condamnations de personnes pour leur engagement politique.

Nous en avons assez, surtout parce que nous avons face à nous un gouvernement français qui refuse de franchir le pas du dialogue pour mettre en place une évolution statutaire progressive qui garantisse l'identité de notre peuple et son développement, particulièrement dans l'espace de construction de l'Europe actuelle.

Et le pire est que ce gouvernement, complètement pourri depuis des années par des affaires telles que celle de "Clearsteam" et prétend nous donner des leçons de démocratie et de droit !!!

Nous ne l'acceptons pas comme nous n'acceptons pas l'incarcération récente dans les geôles françaises de trois personnes dont deux militants de Corsica Nazione Indipendente.

C'est pour nous une réponse claire de ce gouvernement autoritaire à os propositions politiques de sortie de crise, qui sont :

Le foncier
L'emploi et l'économie
La langue et la culture
Les organisations institutionnelles et les listes électorales
Les prisonniers politiques

Ces propositions ont été expliquées publiquement et mises en débat au sein de la démarche UNIONI NAZIUNALI

Aujourd'hui, face à un Etat aveugle et sourd à la réalité d'aspiration identitaire de notre peuple, face à une classe politique totalement inféodée et sans initiative pour réfléchir à ces possibilités de sortie de crise, face à une collectivité territoriales complètement amorphe malgré les outils juridiques dont elle dispose, il est temps de constituer dans tous les domaines un rapport de force patriotique et populaire de tous les jours pour construire la Corse de demain.

Nous réitérons notre soutien à nos frères incarcérés et au-delà à tous les patriotes corses déportés et rappelons que nul, des gendarmes à la DNAT, ne nous fera taire.

Le bruit des bottes ne cachera jamais notre vision de la liberté et de la la démocratie pour notre terre.





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008