Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



08/07/2008

Vers une refondation du mouvement national corse

TEXTE SOUMIS A LA REFLEXION DE TOUS LES PATRIOTES



Ces trente dernières années, l'action du mouvement national, sous ses différentes expressions, a marqué irréversiblement la vie politique de notre pays et le destin du peuple corse.

La question nationale corse est posée ; c'est notre principale réussite, acquise face à l'un des états les plus cadenassés du monde.

Mais ces avancées sont cependant insuffisantes pour garantir la survie même du peuple corse, qui est aujourd’hui en jeu.

Les Corses vivent actuellement dans une société sans perspective et sans espoir.

Notre ambition fondamentale est

- de sortir du système de dépendance archaïque où nous nous trouvons depuis trop longtemps, pour faire entrer la Corse dans la modernité ;

- de renouer nos connexions naturelles avec la Méditerranée dont nous isolent les réseaux actuels ;

- de sauver notre peuple du désastre économique, social, culturel et écologique où le mènent les projets du tout-tourisme et de « l’économie résidentielle » qui sont d’ores et déjà dans les cartons de décideurs incapables d’imaginer pour notre terre autre chose qu’un grand marché de consommation;

- de stopper rapidement une spéculation foncière qui ruine et marginalise les Corses en faisant croître dramatiquement le coût de la vie ;

- de donner l’égalité des chances pour l’emploi aux gens de ce pays ;

- de donner enfin à la Corse des infrastructures dignes d’un pays civilisé.

A l’évidence les Corses attendent aujourd’hui du Mouvement National qu’il apporte une réponse aux besoins réels et immédiats du pays et qu’il pèse pour obtenir une indispensable avancée institutionnelle.

C’est pourquoi, après un large débat au sein des organisations patriotiques, un grand nombre de femmes et d’hommes ont manifesté leur volonté de refonder le Mouvement National. Ils n’entendent pas pour autant caporaliser le débat, qui doit nécessairement s’instaurer dans l’ensemble du mouvement national et dans le peuple corse.

Ce processus doit permettre de définir de manière très concrète, au-delà des approches dogmatiques et des slogans de circonstance, le contenu des étapes qui nous conduiront à l’indépendance nationale.

Car il s’agit bien pour nous tous de reconstruire les fondations du mouvement de libération nationale, afin de donner à notre pays l’outil qui lui est plus que jamais indispensable et que l’état français s’est évertué à vouloir détruire.

Les patriotes doivent, et c’est plus qu’une une évidence stratégique, unir leurs forces dans un espace convergent vers le seul progrès que puisse connaître notre peuple, celui de la maîtrise des rouages de son devenir économique, social et culturel, afin de se réaliser pleinement dans son émancipation, et trouver sa place dans une Europe qui, désormais, admet, voire facilite de plus en plus, l’accession à la souveraineté des peuples et des nations dites minoritaires.

Seule capable de garantir un sursaut salvateur pour notre peuple, la refondation du mouvement de libération nationale ne doit pas et ne peut pas être une simple reproduction du fonctionnement actuel.

Elle doit être le socle, reconstruit sur des fondements épurés de nos erreurs communes, sur lequel toutes les énergies, toute l’intelligence, toutes les compétences doivent travailler ensemble, dans une confiance établie pour tracer, étape par étape, la route qui rendra à notre peuple l’honneur qui lui fut retiré par la force, celui d’être libre.

Cette ambition, n’en doutons pas, ne peut se réaliser sans peine. Elle exige l’effort de tous et l’adhésion la plus large à la Lutte Nationale.

Dans cette optique, l’accession aux responsabilités politiques se fera sur des bases claires : conçue comme un précieux moyen et non une fin en soi, elle permettra d’ancrer notre démarche, ouvrant ainsi la voie à l’exercice d’une souveraineté pleine et entière pour le peuple corse sur la terre de corse.





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008