Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



24/11/2004

LES RAISONS D’UNE CAMPAGNE D’INTOXICATION





Les campagnes infamantes téléguidées depuis Paris à l’encontre de la Corse se suivent et se ressemblent : les Corses, hier fainéants et mafieux, seraient de surcroît racistes, xénophobes et, même, lâches devant l’ennemi.

Ces propos globalisants et racistes par essence durent depuis trop longtemps, et sont trop bien structurés, et relayés, pour être le seul fruit du hasard. Alors la question qui vient immédiatement à l’esprit — et pas seulement des Corses — est la suivante : Pourquoi ? Nous apportons ici les éléments de réponse dont nous disposons, et qui, nous l’espérons, éclaireront l’opinion publique.

L’Etat français a choisi, délibérément, de susciter sur notre sol l’émergence de rivalités communautaristes, avec tous les dangers d’affrontement qui en découlent, dans le seul but de se présenter comme l’arbitre suprême qui rétablira l’ordre « républicain » le moment venu. C’est ainsi, qu’avec la complicité et la collaboration de municipalités à sa botte, il installe progressivement chez nous des logiques de banlieues, correspondant à des schémas catastrophiques qui ont débouché partout sur des drames.

Dans ce contexte, nos représentants ont participé à tous les débats pour rétablir la vérité et, notamment, contredire les chiffres mensongers avancés par certaines officines pour étayer cette campagne d’intoxication.

Quant aux problèmes liés à l’immigration, ils ne pourront être abordés sereinement qu’à partir du moment où les Corses auront le pouvoir de définir dans ce domaine, comme dans les autres, une politique respectueuse des droits de l’Homme, des équilibres culturels et démographiques, et conforme aux intérêts du Peuple Corse, seule communauté de droit sur la terre de Corse.

En attendant cette prise de pouvoir politique, le Peuple Corse doit déjouer les pièges qui lui sont tendus : c’est l’Etat français et ses relais locaux qui sont responsables de cette situation où du matériel humain est utilisé pour servir une politique cynique et raciste, qui échouera en Corse, comme elle a naguère échoué dans d’autres colonies.

Più ch’è mai, Indipendenza sola sperenza !

CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008