Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



12/07/2005

Et la relève des généraux fascistes italiens à Bastia, c’est pour quand ?



Quel spectacle affligeant de voir les responsables de la municipalité de Bastia se féliciter d’avoir fêté la relève des gouverneurs génois !

Dans quel pays conscient de son Histoire, dans le monde entier, pourrait-on se permettre de fêter ses anciens occupants, surtout lorsqu’ils ont autant de drames et de répression sur la conscience ? Que penserait le peuple juif si la municipalité de Tel Aviv fêtait la relève des généraux nazis en France pendant l’occupation ?

Non seulement notre Histoire est toujours passée sous silence par le système scolaire français, mais en plus on inculque à notre jeunesse une histoire falsifiée, et on montre en exemple, on fête, des tyrans ! Sans doute les organisateurs voudraient-ils faire croire à notre peuple que les Génois ont eu une œuvre civilisatrice en Corse, tout comme, bien entendu, les Français. Cela s’appelle « le syndrome du colonisé ». Les Historiens savent pourtant que la relève des gouverneurs ne se passait pas dans le calme et que les Corses les recevaient plutôt les armes à la main qu’avec un bouquet de fleurs ! Et que dire, s’il ne fallait prendre qu’un exemple, du Niolu avec les terribles répressions de Spinola (1459) et Doria (1503), la fameuse « disabitazione », véritable épuration ethnique ? Les villages de cette pieve brûlés, les récoltes détruites, les maisons rasées, les troupeaux tués et interdiction pour les Niulinchi de revenir habiter le Niolu ou même pour les autres corses (notamment ceux du Sia) d’épouser des Niulinchi sans l’autorisation du Sénat, pendant près de 40 ans… Mais cela, l’Histoire officielle n’en parle pas, et à Bastia on préfère montrer les bons génois et fêter leur arrivée en espérant que cela ôtera à notre jeunesse toute idée de révolte antifrançaise. Les dictatures les plus sanguinaires du monde se sont toujours préoccupées de l’endoctrinement des peuples.

Corsica Nazione Indipendente





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008