Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



01/2005

AUGURI PER U 2005



La fin de l'année 2004 a été le théâtre d'une catastrophe humanitaire d'une ampleur rarement égalée. Au delà d'un naturel et salutaire réflexe de solidarité à l'échelle planétaire, se pose de plus en plus la question des équilibres internationaux. Car, pendant que certains intérêts financiers continuent d'imposer leur loi au monde, on ne compte plus les pays et les peuples qui se trouvent toujours dans le dénuement le plus total; dépourvus des moyens visant à prévenir les catastrophes naturelles et leurs conséquences immédiates, notamment en terme de pertes humaines, ils sont également dans l'impossibilité de faire face aux funestes prolongements de ces fléaux, sur le plan sanitaire, économique, et social. L'aide humanitaire ponctuelle, aussi indispensable soit-elle, ne suffit plus: un autre monde est possible.

L'année 2004 s'achève également par des messages de lutte et d'espoir, en provenance des peuples qui refusent l'uniformisation du paysage humain et une certaine déshumanisation programmée du monde. Des plateaux des Chiapas aux plaines d'Ukraine souffle un vent de liberté. Partout s'affirme la quête des peuples pour la dignité, la justice, et le respect de leur identité. Les Etats centraux, contestés dans leur légitimité, auraient tort de continuer à se replier sur eux-mêmes, et sur des identités virtuelles que l'on oppose à nos réalités culturelles, sociétales, humaines.

La Lutte Nationale du Peuple Corse s'inscrit résolument dans ce courant libérateur. A sa modeste place, le Peuple Corse contribue, par ses luttes, à l'avènement d'un monde plus juste et plus fraternel.

En ce début d'année 2005 nos pensées rejoignent, comme toujours, nos frères emprisonnés, aussi bien ceux qui ont accompli des actions de résistance contre une violence d'Etat qui perdure dans notre pays, que les autres, ceux qui sont poursuivis et condamnés, parfois à des peines extrêmes, pour des actes qu'ils n'ont jamais commis: leur sort suffit, à lui seul, à apporter la preuve que ce sont bien, encore et toujours, les idées que l'on pourchasse.

Enfin, à l'orée de la nouvelle année, nous saluons la jeunesse de notre pays, dont la mobilisation dans l'union est le meilleur gage d'avenir; cette jeunesse qui a refusé le fatalisme et la résignation prônés par les donneurs de leçons de l'ordre colonial, et qui écrit, chaque jour, les nouvelles pages de notre Histoire nationale.

A tutti, Pace, Salute... è Libertà per u 2005…

CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008