Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



11/06/2005

Arrêt des fouilles sur le site Alban



CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE apprend avec stupeur l’arrêt brutal des fouilles sur le site de San Ghjuvan Battista, dit Alban.

Alors que la découverte du baptistère de la cathédrale paléochrétienne d’Aiacciu ouvrait des horizons nouveaux et confirmait l’analyse de l’Unione Naziunale et de tous ceux qui, auteurs ou érudits, avaient souligné l’importance du site.

Dans des lettres adressées aux propriétaires des lieux, Pugliesi Conti, au XIXe siècle, Prosper Mérimée signale une pratique funéraire unique dans le bassin méditerranéen. Sépultures en olla (grande urne funéraire) avec un traitement particulier de la dépouille et présence de clefs symbolique. P. Mérimée confirme une civilisation avancée.

Ce que l’Unione Naziunale dénonçait à travers sa conférence de presse du 28 avril dernier va donc se produire. Un crime contre notre culture et notre patrimoine va bien avoir lieu puisque seule une partie « alibi » du site sera préservée. Le silence des autorités ne laissait rien présager de bon.

Aujourd’hui, CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE exige la reprise immédiate des fouilles, le gel total de tous les permis de construire, y compris celui délivré sur les anciens entrepôts Biancamaria. L’ensemble du site doit être fouillé, il n’est pas question de se contenter de « suivre les bulldozers » lors de la construction des immeubles. De plus, la municipalité d’Aiacciu semble se satisfaire d’un lieu de mémoire dans une cour d’immeuble, alors que ce site doit être ouvert sur la façade maritime d’Aiacciu.

CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE condamne avec la plus grande fermeté le comportement de l’Etat qui à travers le Service Régional de l’Archéologie détruit une fois de plus le patrimoine du peuple corse, l’INRAP pour la grande passivité de son responsable, la municipalité d’Aiacciu pour sa frilosité, et la Collectivité Territoriale de Corse qui se contente d’un discours « officiel ». Ils sont tous complices de ce crime contre la Corse.

CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE lance un appel à la résistance à la Corse entière et au-delà à tous ceux qui s’intéressent à l’humanité. On a détruit Castiglione de Purtichju (ville de l’Age du Bronze vieille de 4000 ans) il ne faut pas laisser détruire San Ghjuvan Battista d’Aiacciu.

Il faut offrir un rempart humain pour défendre notre patrimoine doublement sacré.

CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE appelle le peuple corse à se mobiliser et à manifester, sous toutes les formes possibles, son attachement à ce patrimoine mondial, pour sauver le site San Ghjuvan Battista.

CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE lance également un appel à la création d’une association de défense afin que soit préservé le site dans son ensemble, toutes parcelles confondues, et valorisé comme il le mérite.





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008