Accolta
Accolta Storia di u muvimentu Organizazione Cuntatti Adesione/Daziu Ligame
Accolta Attualità Apputamentu Elezzione Interviste Multimedia A Francia Fora Pulitica Ripressione Terra Corsa Culunisazione Lingua è Cultura Ecunumia è Suciale Internaziunale In memoria E Ghjurnate



11/07/2007

Assemblée Générale de CNI 2007


Le 08 Juillet dernier s’est tenue à Corti une Assemblée Générale de Corsica Nazione Indipendente au cours de laquelle près de 300 militants ont participé tout au long de l’après midi à des échanges très riches. Cinq motions d’orientation politique ont été présentées et une motion de synthèse adoptée en fin de séance.

A cette occasion,
Corsica Nazione Indipendente a réaffirmé son attachement au principe de l’union des nationalistes, qui a été et reste toujours pour nous une constante, face à l’Etat et au clan anti-corse.

Au sein du mouvement nationaliste, Corsica Nazione Indipendente a décidé de porter son message propre, et d’occuper tous les terrains de lutte, sans privilégier l’espace institutionnel.

Corsica Nazione Indipendente a réaffirmé sa solidarité politique avec le FLNC Union des Combattants.

Corsica Nazione Indipendente a décidé d’œuvrer à la création d’un regroupement au sein d’un pôle de la LLN et des indépendantistes. Ce pôle de la LLN devra s’articuler avec le pôle évolutionniste, dans le cadre d’une unité stratégique, pour imposer la réouverture du dossier corse.

Nous vous livrons ci après le contenu complet de la motion :

L’AG de Corsica Nazione Indipendente décide de réaffirmer ses propres positions indépendantistes au sein du mouvement national, et de rechercher prioritairement avec les forces les plus proches de ses positions, un accord pour la constitution d’un pôle de résistance fort.

Au sein de ce pôle, Corsica Nazione Indipendente proposera de rechercher avec la composante « évolutionniste » du mouvement national une unité stratégique, seule à même de permettre une réouverture du dossier corse, vers une évolution institutionnelle significative, basée sur la reconnaissance du peuple corse (négociation politique pour une sortie de crise)

Corsica Nazione Indipendente développera ses propres analyses, et œuvrera pour les faire partager par l’ensemble du mouvement national.

Corsica Nazione Indipendente s’engage à porter sur le terrain ses propres propositions, et à agir dans l’unité nationale, dans la mesure du possible.

Sans privilégier la démarche institutionnelle, Corsica Nazione Indipendente sera partie prenante de toute démarche électorale, si ce moyen permet de porter notre message d’émancipation du peuple corse. A toutes les échéances électorales (municipales, territoriales ou autres) le principe de primaires au sein du mouvement national, chaque fois que cela est possible, doit s’appliquer. Une union électorale cohérente, comprise et solide, s’affirmera alors dans le cadre de seconds tours ; cette union programmatique porteuse des points forts de consensus en vue d’une solution politique négociée, consolidera la présence nationale au sein d’institutions qui ne sont pas les nôtres. Elle permettra une accession aux responsabilités en vue de changer le système en place, et non de le cogérer.

Corsica Nazione Indipendente décide de mettre en place – en lien direct avec elle – une structure d’élu(e)s se reconnaissant dans sa philosophie et dont l’objectif est de planifier, au sein des espaces institutionnels français, les attitudes et réflexions politiques adéquates et lisibles. Le parti se donne six mois pour mettre en place humainement, politiquement et stratégiquement cette structure qui doit démontrer le travail à la fois de construction, de résistance et de rupture si nécessaire, des militant(e)s élu(e)s de la Lutte de Libération Nationale.

Les 3 élus de Corsica Nazione Indipendente à l'assemblée de Corse actuelle doivent porter un discours et des actes politiques de rupture, de réelle opposition, en refusant l'attitude de neutralisation par consensus existant à l’Assemblée de Corse. Ils doivent pouvoir compter sur le soutien total des forces militantes de Corsica Nazione Indipendente dans leur action.

L’espace institutionnel français ne saurait suffire à l’expression démocratique du peuple corse. Ce dernier doit donc être capable de s’affirmer en définissant son propre corps électoral. Corsica Nazione Indipendente réaffirme donc son choix stratégique de « A Cunsulta Naziunale ».

Pour l’année à venir : Corsica Nazione Indipendente – au niveau interne – organise une ou deux réunions de réflexion et de formation avec Ghjuventu Indipendentista sur les concepts de :

l’indépendance nationale ;
la lutte de libération nationale ;
le nationalisme révolutionnaire ;
le choix sociétal ;
l’unité stratégique ;
l’union ;
le militantisme, ses droits et ses devoirs.

Corsica Nazione Indipendente met en place une campagne active au niveau national d’adhésion par la distribution d’un tract à plusieurs milliers d’exemplaires (slogan à préciser ; proposition : « So Indipendentistu, So Militente Di Corsica Nazione Indipendente » avec un logo construit à cet effet).

Corsica Nazione Indipendente réaffirme et matérialise sur le terrain, dans toutes les régions concernées, le principe d’une campagne active et forte sur le thème de la terre et de la dépossession, et sur la dénonciation du PADDUC et de ses composants, les PLU. Les réunions publiques accompagnent ce choix.

Ces décisions concrètes permettront de renforcer la position centrale et motrice de Corsica Nazione Indipendente en vue de consolider l’unité stratégique du mouvement national.

Tous les membres de Corsica Nazione Indipendente sont membres du Comité Anti-Répression, et doivent de ce fait s’impliquer dans les luttes menées par ce dernier.

Corsica Nazione Indipendente réaffirme sa solidarité politique avec le FLNC Union des Combattants.

L'A.G. donne mandat à la Ghjunta pour prendre toutes les mesures afin de rendre effective ses décisions. La mise en pratique se fera sous le contrôle de la Cunsulta. Tout accord politique devra être approuvé par une A.G. ordinaire ou extraordinaire.

Compte tenu de l’importance des débats, et du temps imparti, un certain nombre de motions thématiques n’ont pu être abordées. Les sujets traités (social, économie, jeunesse, langue, immigration, etc…) feront l’objet d’une nouvelle AG dès que possible.

Pour l’heure, nous préparons les ghjurnate di Corti, au cours desquelles, comme chaque année, seront présentes plusieurs délégations internationales. À cette occasion, toutes les formations nationalistes sans exclusive, toutes celles et tous ceux qui, à titre individuel ou collectif, se reconnaissent dans ce ciment commun qui fait de nous un Peuple, avec les mêmes droits et devoirs que tous les autres peuples du monde, sont conviés à venir débattre, échanger, apporter leur contribution. Le pluralisme est une force pour le pays : c’est du foisonnement et de la confrontation des idées que jaillissent et s’affirment les grands desseins nationaux.

Mais au delà de l’esprit même de ces ghjurnate, un message fort sera adressé en particulier à l’Etat français, pour que, quelles que soient les conditions d’alternances politiques intérieures, quelle que soit la « couleur » de son gouvernement, il s’engage enfin sur la voie de la résolution politique du problème corse.

CORSICA NAZIONE INDIPENDENTE





 

© Corsica Nazione Indipendente — 2008